Blog
< Retour à la liste
24/10/2017

Comment bien préparer une roadmap ?

La croissance à terme de votre entreprise passe par un chemin jalonné temporellement qu’il vous convient de formaliser sur la base d’hypothèses (techniques, commerciales, financières, ….), réalistes et défendables vis-à-vis de partenaires financiers.

Ce parcours peut être schématisé sous forme de roadmap ou timeline; véritable outil de communication pour exprimer le cap vers lequel vous souhaitez vous diriger et les moyens à investir.

La roadmap peut être préparée en parallèle du Business Model.

4 étapes sont essentielles :

1/Exprimez et formalisez votre projet de croissance à 3 ou 5 ans

La 1ère étape consiste à identifier l’objectif général que vous souhaitez poursuivre dans une perspective de 3 à 5 ans.

L’exemple de l’entreprise industrielle saine et rentable qui a l’opportunité d’étendre son activité au sud de la France et en proche Europe (Benelux & Allemagne), avec une perspective de doubler son CA à 3 ans.

 

2/Déclinez les objectifs / jalons intermédiaires

L’objectif général étant le résultat visé à échéance finale, il est possible de définir des jalons ou objectifs intermédiaires. Il s’agit du principe de jalonnement ou d’étape, comme sur le tour de France !

Ces jalons peuvent être définis par:

  • Par activité: technique, marketing, commerciale, organisationnelle, innovation R&D, juridique, réglementaire…
  • Par échéance: à échéance de 6 mois, 1 an, 2 ans, etc…
  • Par type d’investissement: recrutements, équipements…

En reprenant l’exemple ci-dessus, le chef d’entreprise souhaite – en année 2 s’être implanté en Allemagne, et espère un chiffre d’affaire sur cette zone à hauteur de 150k€. 

 

3/ Listez les hypothèses de ressources à acquérir

Pour mener à bien le parcours défini dans les étapes 1 et 2, des ressources seront nécessaires.

Pour vous aider à les inventorier, il est possible de raisonner:

  • Par type d’activité de l’entreprise : technique, marketing, commerciale, organisationnelle, innovation R&D, juridique, réglementaire, financière…
  • Ou par type d’investissement Capex & Opex : équipements, machines-outils, compétences humaines, prestations externes, sous-traitance, immobilier, brevet, système d’information…

Dans l’exemple ci-dessus, la société va :

  • Moderniser son outil de production en investissant dans 3 nouvelles machines-outils (255k€)
  • Mettre en place un plan de prospection sur les zones à l’export (70k€/an)
  • Recruter 4 nouveaux opérateurs (104k€/an), un responsable atelier (60k€ / an) et un ingénieur BE (50k€/an)
  • Refondre et moderniser l’identité visuelle de l’entreprise avec déclinaison de la charte graphique (30k€)
  • Lancer une démarche qualité ISO 9001 (30k€/an)

 

4/ Créez la roadmap de votre projet et de son coût

La roadmap est un excellent outil de jalonnement de votre projet. Il permet de remettre les hypothèses dans une échelle temporelle.

Ci-dessous la roadmap de notre exemple d’entreprise industrielle en croissance.

Exemple de Roadmap

 

Nota Bene:

  • Il est judicieux de mettre en évidence les investissements déjà réalisés et autofinancés par l’entreprise,
  • Ce coût global du projet est à différencier de votre besoin financier global, qui sera évalué ultérieurement via le plan de trésorerie et le plan de financement.

 

Pour conclure, nous avons déjà tous réalisé des roadmap, y compris dans nos vies personnelles. Un exemple ? Le fait de préparer ses vacances, avec le choix de la destination, du moyen de transport, du matériel / équipement à prendre, du timing avec les activités sur place et… du budget…

Si la « roadmap des vacances » est préparée, pourquoi celle du développement d’une entreprise impliquant collaborateurs, ressources diverses &  budget conséquent, dans un timing long (3/5 ans), ne serait-elle pas faite ?

 

En bref : pourquoi bien préparer votre roadmap ?

  • Parce qu’elle permet de structurer les idées et de les séquencer dans le temps
  • Parce qu’elle permet de communiquer efficacement sur le cap à prendre et de visualiser l’intensité des efforts à mener
  • Parce qu’un plan de financement sous ou surévalué peut être critique pour l’entreprise. A projet mal préparé, plan de financement assurément mal adapté…
  • Parce que le besoin en financement à lever émane des objectifs visés

Cette phase nécessite d’avoir une disponibilité mentale optimum qui n’est pas toujours évidente avec le quotidien de l’entreprise.

Suggestion d'article(s)
Un projet ?
Une question ?

N’hésitez pas à nous contacter au 06 37 86 26 62 (du lundi au vendredi de 9h à 18h) ou à nous laisser un mot :

   En cliquant sur cette case vous acceptez la politique de la société Kanopy sur la confidentialité des données

41, Boulevard de Valmy
59650 VILLENEUVE D'ASCQ