Blog
< Retour à la liste
13/01/2020

Quelles sont les raisons d’échec des startups ?

Chaque année, ce sont des dizaines voire des centaines de startups qui meurent et il existe une multitude de raisons d’échec.

L’échec permet d’apprendre. Il fournit une mine précieuse d’informations et d’enseignements pour qui veut réussir.

Dans cet article, nous vous proposons de revenir sur les 5 principales causes qui amènent l’échec.

 

Quelles sont les raisons d’échec des startups ?

Pas de besoin

Quoi de plus important que le client et son problème ?

Beaucoup d’entrepreneurs s’attaquent aux problèmes qui leurs semblent intéressants à résoudre plutôt qu’à ceux qui répondent à un besoin exprimé du marché.

Par ailleurs, trop d’entrepreneurs se focalisent sur la solution technique et non sur le besoin exprimé par le client.

 

Une mauvaise utilisation du cash

Cash et succès entrepreneurial ne vont pas systématiquement de pair. Il est important de trouver des financements, mais il est crucial de les utiliser à bon escient.

Ce n’est pas parce qu’une entreprise lève plusieurs millions d’euros que le succès est pour autant acquis.

Par ailleurs, le timing, le manque d’anticipation des besoins et le manque de pilotage de la trésorerie sont aussi sources d’échec.

 

La non complémentarité de l’équipe

Trop de startups sont créées par des entrepreneurs à profils similaires plutôt que complémentaires. En effet, l’équipe clé d’un projet se doit d’être diversifiée avec des compétences différentes.

Une équipe équilibrée est celle qui regroupe les 3 compétences entrepreneuriales clés : vendre, produire et gérer.

 

La non différentiation concurrentielle

Tout projet entrepreneurial se doit d’être confronté aux alternatives concurrentes.

La concurrence n’est pas seulement directe, elle peut également être indirecte (voir article sur la concurrence). Rien de tel que de se mettre dans la peau de son client ! Sans perdre de vue l’aspect temporel : le paysage concurrentiel peut avoir fortement évolué entre le moment du lancement du projet et celui de la commercialisation.

 

Un modèle économique qui ne permet pas la rentabilité à terme

Une startup peut être assimilée à une fusée avec comme réacteur, son modèle économique.

Le modèle économique (voir article sur le business model), et la tarification sont deux sujets délicats.

Modèle à dominante de coûts fixes ? A dominante de coûts variables ?

Trouver le juste équilibre économique est délicat entre d’un côté la rentabilité, et de l’autre le fait d’attirer le client et le satisfaire.

 

En bref, quels principaux conseils pour réussir son projet ?

Nous vous avons proposé les principales causes qui peuvent conduire à l’échec. Il en existe bien d’autres : faible investissement marketing, pas de pivot quand nécessaire, aspects réglementaires, burn-out des équipes…).

Notre conseil est simple : vous avez une idée ?

Adoptez quelques règles simples :

  • confrontez-là avec le besoin réel du client cible, discutez avec lui,
  • placez-vous dans la peau de votre client et analysez quelles sont les alternatives à disposition pour pallier le besoin,
  • identifiez la valeur ajoutée de votre solution,
  • veillez à la complémentarité de votre équipe,
  • estimez précisément votre besoin financier, pilotez vos indicateurs financiers, anticipez,
  • testez votre modèle économique et ajustez-le.
Suggestion d'article(s)
Un projet ?
Une question ?

N’hésitez pas à nous contacter au 06 37 86 26 62 (du lundi au vendredi de 9h à 18h) ou à nous laisser un mot :

41, Boulevard de Valmy
59650 VILLENEUVE D'ASCQ