Blog
< Retour à la liste
14/10/2020

Entrepreneuriat au féminin

Entrepreneuriat au féminin

L’entrepreneuriat au féminin contribue pleinement au développement économique et social de la société. Les femmes sont créatrices d’emplois directs, de croissance économique et d’innovation.

Cependant, elles restent moins nombreuses à entreprendre que les hommes dans la majorité des pays. Elles affirment leur audace mais leur place n’est pas encore suffisamment ancrée dans l’écosystème entrepreneurial.

L’inégalité entre femmes et hommes est encore bien réelle dans la course à l’entrepreneuriat.

Un exemple ? Il nous est difficile de citer 4 ou 5 startups en pleine croissance et menées par des entrepreneuses.

 

Quel est le mal de l’entrepreneuriat au féminin en Europe et en France ?

En 2020, à l’échelle européenne le taux d’entreprises créées par des femmes est de 30% : un constat très encourageant, mais des différences subsistent entre les différents pays.

En France les entrepreneuses sont plus hésitantes quant à l’idée de développer des projets d’entreprises plus conséquents, et pour cause, le contexte socioéconomique et socioculturel semble jouer un rôle important.

2 Raisons essentielles à ce mal :

  1. une inégalité forte des genres dans les différents secteurs d’activité,
  2. et une gente masculine largement majoritaire dans l’écosystème financier en France. Un accès au financement n’est pas toujours aisé pour les femmes.

Par exemple, 70% des entrepreneurs déclarent utiliser leurs économies personnelles pour financer leur entreprise. Cette proportion explose chez les femmes, qui sont nettement moins susceptibles de financer leur entreprise par un prêt ou via le capital-risque.

Notamment, les femmes sont moins susceptibles :

  • d’avoir recours à un prêt bancaire (-6% par rapport aux hommes),
  • de compter sur le financement d’amis (-5% que les hommes),
  • d’avoir accès au capital-risque que les entrepreneurs masculins (-3%).

Par ailleurs, selon la première édition du baromètre de SISTA en partenariat avec le Boston Consulting Group « En France, les startups fondées par des femmes ont 30 % moins de chance que celles fondées par des hommes d’être financées par les principaux fonds de capital-risque. » Voir l’article : https://www.bcg.com/fr-fr/press/10sept2019-femmes-dirigeantes-de-startups

 

Quelles sont les conséquences de ce mal ?

La conséquence est implacable et n’est pas genrée : une entreprise ne peut se développer sans cash.

A cet égard, cette règle s’applique aussi pour les femmes entrepreneuses : elles peuvent être littéralement freinées dans leurs ambitions entrepreneuriales.

 

Quels sont les actions terrain existantes pour y remédier ?

Pour pallier à cette problématique trop souvent rencontrée par les créatrices d’entreprises, une multitude d’initiatives et de dispositifs ont vu le jour depuis quelques années.

Quelques exemples en France

Quelques exemples d’initiatives en Hauts-de-France

 

Par ailleurs, quelle est la contribution de Kanopy pour l’accompagnement d’entrepreneuses ?

Kanopy accompagne les entrepreneuses dans leur parcours de financement à la création et la croissance de leurs entreprises.

Cet accompagnement comprend :

  • la structuration du projet,
  • la formalisation du business plan et l’expression d’un besoin financier clair, justifié, challengé,
  • l’identification et la sollicitation des partenaires financiers.

Quelques femmes entrepreneurs qui font notre fierté

C’est donc notre façon de contribuer à l’égalité des genres dans l’entrepreneuriat !

Minashe Selvam

Cantoo

Le cahier numérique innovant et inclusif dès l’école primaire jusqu’au lycée.

Site Web : https://cantoo.eu Voir également le témoignage

Voir le témoignage

 

Helene Magario

Hélène Magario

Visul3

Studio de création proposant différents services dans le domaine de l’infographie, l’audiovisuel et le graphisme à destination des clubs sportifs.

Site Web : https://visul3.com Voir également le témoignage

 

 

Delphine Barthe

Stirrup

L’alternative solidaire aux logement vacants.

Site Web : https://stirrup.fr

 

 

Florence Broudehoux

Nils

L’application solidaire pour le parcours d’études coconçue avec des lycéens et des étudiants.

Site Web : http://hellonils.com

 

 

Finalement, le parfait entrepreneur n’est pas genré

Au-delà du soutien féminin et des mentalités qui évoluent au sein de l’écosystème entrepreneurial, c’est souvent une problématique socioculturelle qui freine les ambitions des entrepreneuses. Pour répondre à celles-ci des réseaux et des accompagnements spécifiques ont été créés pour que les entrepreneuses prennent confiance en leurs capacités à créer des projets plus ambitieux grâce aux financements adéquats.

Vous l’avez donc bien compris : le parfait entrepreneur n’est ni un homme ni une femme, c’est un entrepreneur avant tout !

Poursuivons notre effort et soutenons l’entrepreneuriat au féminin !

Voir les autres articles de notre blog.

Suggestion d'article(s)
Un projet ?
Une question ?

N’hésitez pas à nous contacter au 06 37 86 26 62 (du lundi au vendredi de 9h à 18h) ou à nous laisser un mot :

41, Boulevard de Valmy
59650 VILLENEUVE D'ASCQ