Blog

L’Etat prévoit un dispositif de prêt participatif début 2021 dans le cadre du plan de relance.

Beaucoup d’entrepreneurs se posent la question de l’intérêt d’un tel dispositif et ne comprennent par réellement en quoi il consiste.

Dans cette article, nous vous proposons une vue synthétique de cet outil financier et de son intérêt.

 

Qu’est-ce qu’un prêt participatif ?

Ce prêt s’analyse comme un moyen de financement intermédiaire entre le prêt à long terme et la prise de participation.

Il est en quelque sorte à mi-chemin entre :

Prêt participatif

 

Quelle est son origine ?

Le prêt participatif a été introduit par la loi du 13 juillet 1978. Il se destine au financement à long terme des entreprises, tout particulièrement des PME.

Délaissé dans les années 1990, il refait son apparition en 2008 dans un contexte économique marqué par la crise et sert de support aux prêts de l’État (en faveur des entreprises en difficulté), et aux interventions de Bpifrance. Voir un exemple.

 

Quelles sont les caractéristiques d’un prêt participatif ?

Le prêt participatif est une dette subordonnée à toutes les créances bancaires. En d’autres termes, il se rembourse après le remboursement intégral des autres prêts contractés par l’entreprise, d’où le caractère subordonné.

Par conséquent, ce type de prêt est particulièrement risqué pour le prêteur du fait de son statut de dette subordonnée.

Il ne confère aucun droit de vote au prêteur et il est accordé moyennant le service d’un intérêt fixe, généralement majoré d’une participation au bénéfice net de l’emprunteur ou bien indexé sur une évolution du chiffre d’affaires ou d’un autre ratio d’activité de l’entreprise.

Sa durée est généralement de 60 ou 84 mois.

 

Quel intérêt à solliciter un prêt participatif ?

C’est un outil qui permet d’équilibrer – voire de rééquilibrer la structure financière d’une entreprise : c’est-à-dire le rapport bilantiel entre dette et capitaux propres, aussi appelé autonomie financière.

Une entreprise en situation de fragilité peut donc recourir au prêt participatif pour améliorer cet équilibre financier sans nécessairement ouvrir son capital et se diluer.

 

En bref, pourquoi un prêt participatif dans le plan de relance 2021 ?

La crise sanitaire a fragilisé bon nombre d’entreprises qui étaient alors en pleine croissance : chute du chiffre d’affaire, déficit, surendettement lié au PGE. Même si la plupart d’entre elles restent face à de belles perspectives de développement.

Le prêt participatif est un outil financier non dilutif, il contribue à améliorer l’autonomie financière pour remettre ces sociétés en selle et permet de faire effet de levier sur d’autres solutions de financement. Voir le site du plan de relance.

 

Voir les autres articles de notre blog.

Suggestion d'article(s)
Un projet ?
Une question ?

N’hésitez pas à nous contacter au 06 37 86 26 62 (du lundi au vendredi de 9h à 18h) ou à nous laisser un mot :

41, Boulevard de Valmy
59650 VILLENEUVE D'ASCQ